FORMALITÉS D’ENTRÉE :

1- PASSEPORT :

Un passeport en cours de validité avec une date d’expiration de plus de trois mois sera exigé par les autorités à l’arrivée en Ethiopie.


2- VISA :

Un visa touristique est également demandé à l’arrivée en Ethiopie. Un visa peut s’obtenir de deux façons:

  • Soit directement auprès de l’ambassade d’Ethiopie en France, sur place au 35 Avenue Charles Floquet, 75007 Paris ou par correspondance. Le bureau des visas est joignable au +33 1 47 83 83 95 pour toutes informations (délais, justificatifs à fournir, prix, durée de validité,...). Vous pouvez également consulter leur site web: http://www.ethiopianembassy.fr/
  • Soit à l’arrivée à l’aéroport d’Addis-Abeba. 

EN FRANCE   A L'ARRIVEE A ADDIS ABEBA
Entrée Simple 1 mois 36€ Entrée Simple 1 mois 45€
3 mois 54€ 3 mois 63€
Entrée Multiple 3 mois 63€ Entrée Multiple 3 mois 72€

NB : Si un voyage au Kenya est prévu avec retour en Ethiopie ensuite, il est impératif de prévoir un visa à entrées multiples auprès de l’ambassade d’Ethiopie à Paris car l’ambassade d’Ethiopie à Nairobi n’émet pas de visa touristique pour les non-résidents et le poste frontière de Moyale n'en émet pas non plus!

NB : Dans le cas d’un séjour supérieur à 90 jours, le visa peut être prolongé auprès des services compétents à Addis Abeba, en respectant les délais impartis

 

3- Argent et Taux de change :


La monnaie locale est le Birrh. Sauf dans les grands hôtels/restaurants où les devises internationales sont parfois acceptées, il est préférable de changer ses devises pour des Birrhs.
Evidemment les taux de changent fluctuent ! Par simplification, on considère 1€=25 Birrhs, 1$=20 Birrhs. Le mieux est de vérifier sur le site www.xe.com les derniers taux de conversion.

Euros et Dollars sont facilement échangeables. Les officines à l’aéroport offrent des taux compétitifs et ont l’avantage de la rapidité et de la praticité. Sinon, toutes grandes villes disposent de banques offrant des services de change.
De nombreux distributeurs d’argent sont également disponibles et acceptent cartes Visa et Mastercard. Il est préférable de vérifier auprès de votre banque avant de partir les frais imputés pour les retraits à l’étranger.

 

SANTÉ :

1- VACCINS ET MALADIES :

Le vaccin contre la fièvre jaune est théoriquement nécessaire pour entrer sur le territoire africain mais, contrairement au Kenya, il est rarement exigé au contrôle des documents à la frontière éthiopienne. Pour plus de sécurité, les médecins conseillent également aux voyageurs de se vacciner contre la méningite, l'hépatite A et B, la fièvre typhoïde, enfin d'être à jour dans ses rappels de vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la polio.

Il faut éviter de se baigner dans la plupart les lacs, car la bilharziose est fréquente.

 

2- LA MALARIA/PALUDISME ET LES MOUSTIQUES :

Comme de nombreux pays africains, l'Ethiopie est une zone impaludée, dans une moindre mesure toutefois que certains pays d'Afrique de l'Ouest. Il faut savoir que le parasite responsable de la malaria, véhiculé par les moustiques, ne survit pas au-dessus d'une certaine altitude : les hauts plateaux éthiopiens (Addis-Abeba en particulier) en sont donc complètement épargnés. Mais il y a une forte endémie en dessous de 1500 m d'altitude. Le pays reste donc classée en zone 3 par les autorités sanitaires françaises. Pour plus de précisions, consultez le site http://www.pasteur.fr/fr/map. En fonction des destinations choisies, suivre un traitement préventif contre le paludisme est indispensable. Il est de toute façon conseillé de se procurer des moustiquaires et des anti-moustiques.

 

3- TROUSSE à PHARMACIE :

Il est recommandé de consulter son médecin avant le départ pour faire un point avec lui sur les traitements recommandés (notamment en terme de maux d’estomac, de digestion, de maux de tête, de petites blessures,…). Il est impératif de prévoir suffisamment de médicaments pour tout traitement habituel. 
Tous nos véhicules sont équipés d’une trousse de premier secours et tous les chauffeurs connaissent les médecins et hôpitaux recommandés par l’ambassade de France en Ethiopie. 

 

CLIMAT ET DÉCALAGE HORAIRE :

1- Climat

Il existe deux saisons en Ethiopie : une saison des pluies de juin à septembre, et une saison sèche d’octobre à mai. Il y a également une « petite » saison des pluies en mars de chaque année. Mais même la présence de fortes averses saisonnières ne peut démentir cette expression : l'Ethiopie, c'est treize mois de soleil ! 
On distingue quatre zones climatiques distinctes :

  • Les hauts plateaux (entre 1400m et 4600m) : les températures y sont fraîches entre octobre et janvier, et plus clémentes entre janvier et juin. Elles oscillent entre 22°C pour les latitudes les plus basses et 5°C dans les montagnes.
  • La savane : les températures avoisinent généralement les 25°C et il y a peu de précipitations.
  • La zone tropicale : elle connaît de fortes précipitations et une température moyenne de 15°C.
  • Les régions désertiques : il s’agit d’un climat semi-aride à aride avec des températures extrêmes pouvant atteindre les 49°C (dans la région du Danakil notamment).

 

2- LE DÉCALAGE HORAIRE :

L’Ethiopie est à l’heure GMT+3. Le décalage horaire est donc de + 2h en hiver, de + 1h en été avec la France. L'Ethiopie étant un pays proche de l'équateur, la durée de la nuit est, presque toute l'année, équivalente à celle du jour. En conséquence, on décompte les heures de la journée d'une façon différente qu'en Europe : la journée (heure 0 en Ethiopie) débute au lever du soleil (3h GMT) et s’écoule en 12 heures ; La nuit (heure 0 de nouveau en Ethiopie) commence au coucher du soleil (15h GMT) et s’écoule également sur 12 heures. Faites donc attention si vous prenez des rendez-vous avec les autochtones : 6h00 signifie midi ou minuit en Ethiopie.

 

NOURRITURE/BOISSON :

1- NOURRITURE :

L'Ethiopie a une grande tradition culinaire. Les éthiopiens apprécient les wots (plats de viande, de poulet ou de légumes) agrémentés de sauces relevées et accompagnées ou non d’injera (galette de tef faisant office de pain) et les tibs (morceaux de viande grillée). Parmi les autres spécialités, on trouve le shiro (plat de pois chiche) ou le misir (lentilles cuisinées). Les Ethiopiens mangent aussi beaucoup de poissons tels que les truites, perches, tilapias. Les mets sont servis dans un énorme plat autour duquel s’assoient les convives. On se lave toujours les mains avant le repas car on utilise la main droite pour manger. 
A Addis-Abeba, on trouve également de nombreux restaurants étrangers, cuisine européenne ou d'ailleurs (Inde, Yémen, etc…)

2- BOISSON :

Hormis les boissons internationales, il y a de nombreuses boissons traditionnelles, comme le tela (proche de la bière pour l'amertume), le tedj (sorte d'hydromel à base de miel) et différents alcools distillés localement. Pays grand producteur de fruits (mangues, ananas etc.), on peut y boire de délicieux jus partout. Pays du café par excellence, vous ne pourrez pas venir en Ethiopie sans participer à une cérémonie du café ! Le thé (shaï) est généralement épicé et dégage de bonnes odeurs de cardamome, cannelle, gingembre,… Signalons enfin que l'eau du robinet est impropre à la consommation : on peut toutefois se procurer très facilement de l'eau minérale, plate ou gazeuse.

 

CALENDRIER ET PRINCIPALES FÊTES :

L'Ethiopie est un pays de tradition chrétienne orthodoxe et suit officiellement le calendrier julien, en parallèle avec le calendrier grégorien ou occidental. Ne soyez pas surpris de voir en certains lieux sept/huit ans de moins par rapport au système que vous connaissez bien ! Le calendrier en vigueur en Ethiopie compte 12 mois de 30 jours et un treizième mois de 5 jours.

Le 11 septembre est le nouvel an orthodoxe, célébré par tous les Ethiopiens quelle que soit leur confession. En dehors des fêtes majeures détaillées ci-dessous, les Ethiopiens sont connus pour leur ferveur religieuse.


1- PRINCIPALES FÊTES CHRÉTIENNES :

27 septembre : Meskel ou « fête de la croix »
7 janvier : Noël orthodoxe
19 janvier : Timkat (Epiphanie)
2 avril : Vendredi saint orthodoxe
4 Avril : Fasika (Pâques)

2- FÊTES CIVILES :

2 mars : victoire de la bataille d'Adoua 
1er mai: fête internationale des travailleurs
5 mai : victoire des Patriotes
28 mai : fête nationale / chute du DERG

 

LANGUES :

La langue officielle est l’amharique. Il existe toutefois plus de 70 langues et 200 dialectes en Ethiopie. Mais l’anglais est d’usage courant, notamment à Addis Abeba et dans les principaux lieux touristiques.

 

ELECTRICITÉ :

Le courant est du 220V. Il nécessite parfois des adaptateurs, facilement trouvables dans le pays ou à l’aéroport. Les coupures de courant étant fréquentes, prévoir une lampe de poche !

 

SHOPPING/SOUVENIRS :

L’Ethiopie est réputée pour la qualité de ses textiles, de son café, de ses tapis, de ses produits de vannerie, de ses poteries, de ses bijoux religieux,…

 

TÉLÉPHONE :

Il est possible d’acheter une carte Sim Ethio Telecom, seul fournisseur d’accès du pays : le coût est faible, de même que celui des cartes téléphoniques prépayées.

Pour appeler l’Ethiopie depuis la France, il faut composer le 00+251+ le numéro local sans le 0 initial. De l’Ethiopie, il faut composer le 00+33+ le numéro local sans le 0 initial pour joindre la France.

POURBOIRES :

Comme partout en Afrique, le pourboire est le moyen de communiquer votre appréciation du service. Il est libre et n’est soumis à aucune obligation. Tout personnel touche évidemment un salaire, mais l’effort particulier qu’il mettra à vous satisfaire ne pourra être récompensé que par le pourboire que vous laisserez. Voici quelques exemples, à titre indicatif :

 

  • Restaurants : certains incluent un « service charge » de 10% mais il est apprécié de laisser quelques Birrhs pour le personnel qui vous aura servi.
  • Cafés : en fonction de votre consommation, il est apprécié de laisser un peu de monnaie.
  • Guides locaux sur les sites : on donne généralement entre 50-150 Birrhs en fonction de la durée de la visite et de la qualité de la prestation.
  • Chauffeurs : c’est eux qui passeront le plus de temps avec vous, à s’assurer que vous ayez la meilleure chambre possible, à vous aider à négocier le prix de vos souvenirs, à vous trouver les meilleurs restaurants en fonction de vos goûts,…, bref à rendre votre voyage le plus confortable et le plus appréciable possible. Un pourboire de « base » est de l’ordre de 200Birrhs par jour, à moduler en fonction de votre satisfaction. Les chauffeurs n’ont pas de limite pour vous faire plaisir, ce montant n’est donc pas une limite non plus !